Qu'est-ce qu'une charte graphique ?

La charte graphique, ou cahier des normes graphiques, contient tous les éléments définissant l’identité graphique de votre marque et les outils pour reproduire votre identité. À l’ère d’Internet et de l’information globalisée, une communication efficace est primordiale pour assurer le succès d’une entreprise.
Cette communication est d’abord visuelle et ne doit pas dépendre des approches du moment des responsables de la communication dans l’entreprise. L’identité visuelle doit être claire, homogène et durable assurant ainsi la pérennité de la marque.

Les objectifs d’une charte graphique

Par définition, une charte graphique permet de répertorier les normes et règles relatives à la communication visuelle d’une entreprise. Elle doit présenter des éléments graphiques, mais aussi des éléments éditoriaux.
Elle contient donc l’ensemble des règles fondamentales d’utilisation des signes graphiques de votre marque (logotype, emblème, couleurs,…), adaptés aux différents supports de communication (papeterie, flyer, kakemono…).
Ce document vise donc à créer une image de marque cohérente et homogène pour l’entreprise, en synthétisant visuellement ses objectifs et ses valeurs. La charte graphique participe donc à la pérennité d’une identité visuelle, elle sert aussi à faire en sorte que votre identité soit reconnaissable et facilement identifiable par les clients, ses prospects et ses partenaires. L’image projetée doit toujours véhiculer votre message, votre ADN, et cela quel que soit le média utilisé.
Créer une charte graphique est donc essentiel afin de légiférer l’usage de votre identité visuelle, liée à votre stratégie de communication.

Les éléments présents dans la charte

Les principaux éléments visuels et éditoriaux doivent se retrouver dans toute charte bien conçue.

Le Logo

En premier lieu vient le logo, ou logotype, qui est le cœur de la marque. Il doit être adaptable et disponible sur tous les moyens de communication utilisables par l’entreprise (en impression, en broderie, en numérique, en peinture…).
Une fois le logo créé, ainsi que ses déclinaisons, la charte précisera les repères pour son utilisation, notamment en termes de taille (taille minimum pour rester lisible, la zone de protection autour pour ne pas être en conflit avec un logo proche, les couleurs à respecter sur des fond photo ou coloré).

La Typographie

La typographie est un autre élément primordial de l’identité visuelle  : elle accompagne la marque en mot et impressions visuelles. En effet, sans s’en rendre compte, la typographie a un impact sur le public  ; il faut donc définir les polices de caractère (ou fonts) qui accompagneront le logo. Deux polices sont souvent suffisantes, il faut veiller à ne pas avoir de cacophonies visuelles ni trop de typographies différentes sur un même document. Sachez que les polices de caractère sont dessinées par des typographes et que le travail long et créatif (souvent une année est nécessaire pour bien définir une famille de caractère) est souvent soumis à un achat d’art. Nous veillons à utiliser des typographies dessinés par des professionnels, le résultat n’en est que meilleur dans nos créations et nos mise en page.

La gamme de couleur

Ensuite, la gamme de couleurs de référence permet à toute entreprise d’avoir une identité visuelle forte en sélectionnant des codes couleurs reconnaissables pour un univers visuel distinctif. La page couleur doit également contenir les règles de déclinaisons du logo en noir et blanc et en monochrome (une seule couleur). Nous parlons parfois de gamme de couleurs primaires (celle du logo) et secondaires (les couleurs d’accompagnement).

Le style photo ou règles concernant les visuels

Le style photo qui va accompagner la marque a pris une importance capitale ces dernières années. Il est primordial de donner un style, un esprit, aux photographies qui vont accompagner la marque. Des règles peuvent aussi être décrites dans la charte graphique  : comme par exemple des ombres fortes, des couleurs en camaïeu ou très dynamiques, de forts contrastes ou uniquement en bichromie… Il est aussi possible de définir les personnages (attitudes très présente ou absence totale), leurs rapports aux objets, aux paysages, ou encore de définir le fond et matériaux sur lesquels les produits doivent être photographiés.
Tout est dans un objectif d’harmonie visuelle et de cohérence avec l’ADN de la marque.

Le contenu d’une charte graphique

Une charte graphique peut faire 10 pages ou 300 pages suivant le nombre d’éléments qui doivent prendre l’identité visuelle d’une marque et communiquer son message.
Description du logotype (bloc marque et emblème et de ces déclinaisons)
Description de la gamme de couleurs primaires et secondaires
Description des typographies et typo d‘accompagnement
Description de la papeterie (carte de visite, de correspondance, signature email, papier en tête, …)
Description de la manière d’écrire le nom de la marque dans un texte
Description de la page d’accueil du site internet
Description du style photo
Description des façades de boutique, des packagings, des marquages sur véhicules, des goodies

Une charte graphique qui dure dans le temps

Pour terminer, les composants choisis dans l’élaboration de la charte graphique doivent durer dans le temps (c’est un investissement de faire concevoir sa charte graphique). Il est important d’anticiper l’usage de la marque sur vos outils, et les différents protagonistes qui vont utiliser cette charte  : les agence de communication, les agences de presse, les imprimeurs, vos collaborateurs … et toutes les personnes qui doivent mettre votre logo sur un support. C’est pourquoi il est important de consulter des professionnels afin de construire une identité visuelle forte et de relater ces atouts dans une charte graphique.

A voir aussi qu’est-ce qu’un brandbook